Même si vous n’êtes pas encore habitués à cette très saine tradition, je vous propose une fois par mois un délicieux cocktail affublé de son univers décoratif. C’est comme joindre l’utile à l’agréable, le goût à la perception, l’allumette au feu d’artifice.

En plus de découvrir la recette du Madame Rêve ICI vous pourrez découvrir des idées de décoration aux teintes chaleureuses et pourtant rafraîchissantes. Enfin le LOVEIT vous offre aussi un zoom sur 3 coups de coeur pour encore plus se donner envie. Que de cadeaux me direz-vous! Mais oui j’aime et ne compte pas… ah si, pendant que j’y pense vos marques d’affection (like, relike, j’te like, j’te partage) sont des boosters à découverte de trésors alors je compte sur vous!

Enfin, je pars vous dégoter des images de l’autre côte de l’Atlantique pendant 2 semaines. Suivez-moi sur Instagram @caroleferreiracerca et sur Facebook pour en prendre plein les mirettes et soyez patient le LOVEIT sera bientôt de retour.

FAMILLE TANK

DECANTEUR A EMOTIONS

Et voilà on parle cocktail et paf.. qu’est-ce je trouve?! un ensemble à vino insolent bijouté d’un cuivre coquet. L’oeuvre est bien sûr signée du designer anglais Tom Dixon qui a fait de la teinte et du matériau ses incontournables. Le décanteur Tank, d’un sexy insoupçonné, exhibe à sa gorge une sphère éclatante qu’on a du mal à laisser à sa place (pour goûter le vin?? mais naaannnn).

Du verre à vin au verre à cocktail, le cuivré peint à la mano se révèle être un accompagnateur de charme pour la dégustation et la décoration de table. La teinte ambrée du cuivre couplé à l’allure de chaque nectar promet une expérience unique à savourer. Je me demande quelle soirée vous pourriez partager avec une Madame Rêve justement infusée…

LAST STOOL

ETAT DE SIEGE

Tout d’abord la sobriété d’un design ascétique. Revêtu de son plus simple appareil, Last stool formé dans une une seule feuille de cuivre ne s’encombre pas des falbalas. Son encolure cintrée n’est là que pour faciliter la prise en main. La matière est mise en avant et avec elle son évolution face au temps, à ses visiteurs et à toutes ces mains qui patinent maison. L’objet devient la création artistique des habitants.

Max Lamb (et hop encore un anglais) gagne avec Last stool un premier prix du design alors qu’il n’est qu’étudiant. Complètement dans la simplicité de la matière et de l’usage, je le vois bien siéger en cuisine ouverte de dandy ou même une salle à manger familiale éclectique. Avec ses acolytes blanc, noir ou moucheté que l’on trouve chez HEM, il pourrait très bien faire la pige à quelques chaises « déjà vu » pour un mix and match chaleureux et désinvolte.

VERTIGO

FAIRE DANS LA DENTELLE

Vertigo fait dans la dentelle mais à grand échelle. A l’instar de nombres de design de luminaires, Vertigo n’est pas de ceux qui s’appesantissent dans la demi-mesure! et quand je vous dis que le petit format fait 120cm d’envergure ça vous donne un indice! (le grand format fait 200cm!) Avec six coloris à son actif, elle exhibe entre autre un cuivré au hâle délicat.

Constance Guisset, designer habituée de la maison d’édition Petite Friture, propose une suspension entre légèreté et fière allure. Pas besoin de la galerie des glaces pour la faire voler au plafond. Son format n’est même pas réducteur à des volumes surdimensionnés grâce à ses courbes aériennes. A retrouver bientôt dans une réalisation décoration chic chic d’appartement!