THOMASRUSCH

Comment ne pas tomber en arrêt devant ce joli par-mur (vs parterre?) de fleurs et verdure chatoyante ? Tour à tour gothiques ou enchanteresses, elles se révèlent être le reflet d’une intimité à peine (?) suggérée. Entre sophistication et provocation naïve, ces photos libèrent un parfum de liberté un brin pudique dont s’habilleraient bien les murs de la chambre érotique. Retrouvez et savourez les oeuvres de Thomas Rusch à la Galerie Bettina, Paris.

RESIDENT

Plein feu sur Gidon Bing avec une suspension d’exception. Allongé sur le sol on pourra découvrir d’abord ses fins éclairages soulignés d’une délicate corolle en céramique finement craquelée. Puis en admirant son profil on profitera d’un champ de silhouettes qui ne tiennent qu’à un fil, jouant subtilement entre ombres et lumière. Enfin, pour couronner le tout, on découvrira l’audace d’un hexagone planté dans le plafond qui participe à l’intelligence globale du design. A l’agence on réclame une version lampadaire de toute urgence!!

PETITCOIN

 Qui a dit que les Water (clin d’oeil à ma grand-mère) c’était moche, triste et qu’il fallait les planquer?? Au Carrousel du Louvre on la joue grande classe. Bon, ça vous coûte 1,5€ mais vous en avez pour votre porte-monnaie. Un décor personnalisé par wawa, des rouleaux colorés pendus à des arbres Presse citron, une boutique d’accessoires (vive le rouleau $$$) et enfin la découverte qu’un livre existe sur l’apologie du grand blanc. A quand la cuvette à paillettes!?