Il ne vous reste plus qu’un petit mois pour embarquer à bord de l’exposition Capitaine futur et le voyage extraordinaire.

Les expositions qui se tiennent à la Gaité lyrique sont parfois énigmatiques, souvent stimulantes pour notre curiosité et se retrouvent toujours dans l’originalité avec laquelle elles sont abordées. Celle ci ne fait pas exception, Capitaine (Notre guide) venant sans aucun doute d’une planète fort fort lointaine.

 http://vimeo.com/114238147

Découvertes et remises en question

Nous entrons dans un monde totalement interactif, où les nouvelles technologies nous sont présentées sous formes métaphoriques : pour les comprendre rien de mieux que de « mettre la main à la pâte ».

Initiée par la conseillère artistique de l’établissement culturel parisien Jos Auzende, l’objectif de la visite doit être, selon elle, de « bousculer nos représentations du monde ». Idée qui nous botte complètement, ici à l’agence.

kids

Entre virée dans les étoiles et forêt de filaments à la « Avatar »

Si vous acceptez de vous prêter au jeu aucun doute que vous profiterez de ce moment « comme un gosse ».
Que ce soit sur la balançoire du cosmos (Starfield, de Cyril Diagne), dans la forêt de filaments de lumière (Animate Field, de Justin Lui) ou encore en murmurant à l’oreille des coquillages (Murmur, du collectif Chevalret) vos actions auront toutes des conséquences, et vous feront découvrir des expériences uniques.

lights
Un voyage d’équipe!

Agréable en solo, la visite trouve réellement son sens en groupe, famille ou amis (Pour une fois tripoter les œuvres sera fortement recommandé pour petits et grands. Et oui… on avoue c’est un peu la raison pour laquelle on y était!), n’hésitez pas à venir découvrir et vous émerveiller à plusieurs.
Avec une vingtaine d’œuvres, le principal regret de cette exposition sera sûrement de ne pas en avoir plus à nous mettre sous la dent.

Capitaine futur et le voyage extraordinaire, jusqu’au 7 février à la gaieté lyrique.